Guide : comment et quand se lancer dans les crypto-monnaies ?

Vous avez décidé de vous lancer dans le « monde merveilleux » des crypto-monnaies ? Sauter le pas et acheter ses premières cryptos n’est pas un acte anodin et suppose d’avoir conscience des risques et de posséder un minimum de connaissances, qui bien entendu iront grandissant au fur et à mesure que vous acquerrez de l’expérience.

Se lancer dans les crypto-monnaies est le début d’une grande aventure faite de découvertes, mais aussi de doutes et de questionnements. En effet, entre la familiarisation avec le jargon technique, la prise en main de nouveaux outils, les questions qui envahissent l’esprit, il n’est pas toujours facile de gérer ses émotions.

Car au-delà de la maîtrise de la technique, la psychologie et la discipline sont des éléments importants lorsqu’il s’agit de traiter des crypto-monnaies. Que l’on soit investisseur long terme ou trader court terme, débuter dans les crypto-monnaies suppose le respect de certaines règles qui permettront d’aborder sereinement cette expérience.

La formation : incontournable pour une entrée sereineRien n’est plus stressant et risqué que de se lancer dans une nouvelle aventure sans préparation, et c’est particulièrement vrai en ce qui concerne les crypto-monnaies.S’informer et se former, une étape préalable essentielleLes raisons pour investir dans les crypto-monnaies sont nombreuses et varient en fonction de chacun. Certains voudront se lancer par simple curiosité, d’autres pour spéculer, et d’autres, plus rares mais de plus en plus nombreux, sont dans une optique d’investissement long terme ou de gestion patrimoniale.

Véritablement nées avec Bitcoin en 2009, les crypto-monnaies constituent une toute nouvelle classe d’actifs issus d’un jeune secteur en constante évolution et plein de perspectives. Créées et sécurisées grâce à la blockchain, elles garantissent à leurs utilisateurs, sécurité, transparence et une certaine discrétion.

Tous ces éléments sont autant de bonnes raisons de s’intéresser aux crypto-monnaies, mais c’est un vaste monde — et pour y faire une entrée sereine, il est recommandé de se former et de s’informer pour comprendre les principes, les mécanismes et les fondamentaux des monnaies dans lesquelles on souhaite investir. Derrière chaque crypto-monnaie il y a un projet : avant d’investir, il convient de s’assurer de comprendre et d’apprécier le concept, mais également de vérifier que l’équipe qui est derrière est solide. Ces informations se trouvent sur le site internet officiel de la crypto-monnaie, qu’il ne faut pas hésiter à étudier en profondeur (technologie, utilisations possibles, demande potentielle, fondateurs et équipe…). Dans la mesure du possible, il est conseillé de ne pas écouter les « pseudo experts » qui sont, pour beaucoup, des “influenceurs” avec un avis biaisé… quand ils ne récitent pas un discours pré-concocté avec les fondateurs du projet. On ne le dira jamais assez : la clé, c’est de faire ses propres recherches.

L’analyse fondamentale ? L’analyse technique ? Ou les deux ?

Pour un investisseur long terme qui aura mis un peu de ses économies sur une ou plusieurs crypto, en connaître les fondamentaux et croire en leur philosophie peut être suffisant. Mais pour celui qui veut profiter des mouvements des cours sur le court terme à l’instar des boursicoteurs sur les marchés traditionnels, il est important de se former à l’analyse technique en plus d’avoir une analyse fondamentale des projets.

L’analyse technique est une manière d’étudier les mouvements de cours des marchés financiers en se basant sur l’historique des graphiques d’un actif. Elle repose sur l’idée que si un investisseur peut identifier des tendances de marché, celles-ci peuvent constituer une prédiction assez précise des futures trajectoires des cours. L’analyse fondamentale, quant à elle, s’attache à étudier la demande, la concurrence ou encore la technologie. Alors que l’analyse fondamentale se concentre sur la valeur réelle d’un actif, l’analyse technique est purement basée sur les graphiques d’un actif. Avant d’intervenir sur les marchés, il est nécessaire d’avoir une vision à la fois fondamentale et technique.

A l’heure d’internet, on trouve en ligne une multitude d’outils qui sont des mines d’or pour se former. Attention à trier le bon grain de l’ivraie si vous souhaitez recourir à des formations payantes, et rappelons à toutes fins utiles que tout ce qui est à savoir se trouve gratuitement sur internet. Mais cela représente du temps et un minimum d’engagement pour ceux qui mettront en place un « plan de formation » sérieux.

Déterminer son profil investisseur

Comme nous avons tous une personnalité et des traits de caractère qui nous sont propres, nous n’avons pas tous la même façon d’appréhender les marchés, les risques qu’ils comportent, le stress qu’ils peuvent induire et les émotions qui naissent d’une position gagnante ou perdante. Or, il est important de se connaître dans ces situations afin de mettre en place des stratégies qui nous correspondent. Être « risquophobe » ou « risquophile » va conditionner la façon dont on va entrer sur les marchés et gérer nos positions. De même, nous n’avons pas tous la même résilience au stress et cela influe également sur notre façon d’intervenir.

Pour déterminer votre profil d’investisseur, posez-vous ces quelques questions : suis-je un investisseur de long terme ou un trader sur le court terme ? Suis-je risquophile ou risquophobe ? Suis-je plutôt stressé ou de nature calme ? Ceci devrait vous amener à répondre aux questions suivantes : quel est mon budget alloué à l’investissement long terme et le trading court terme ? Si j’interviens sur le court terme, quelle est la perte maximale que je peux me permettre par jour, par semaine, par mois, par an ?

Quand vous aurez défini votre profil investisseur avec les budgets de risque, vous pourrez prétendre aller sur les marchés sereinement, à condition d’être discipliné et de respecter les plans d’investissement et de trading ainsi que la gestion de risque que vous vous êtes imposé. Par exemple, si votre budget de risque journalier est totalement consommé, vous vous interdirez de rentrer en trade pour le reste de la journée. De la même manière, s’imposer une pause suite à un gros gain ou perte est important afin de ne pas entrer dans un cercle vicieux qui, par le jeu des émotions, transformera vos trades en paris irréfléchis et risquerait d’aggraver vos pertes ou de réduire vos gains.

Y a t-il un bon moment pour se lancer ?Vous avez tout lu sur Bitcoin, avez ouvert un compte sur une plateforme d’échanges et vous êtes prêt à vous lancer, mais il y a cette petite question, dans votre tête, qui vous taraude : est-ce le bon moment? La réponse va dépendre d’un certain nombre de critères : un investisseur long terme n’entrera pas au même moment ni de la même manière qu’un trader qui entre sur les marchés tous les jours.

Un trader, des tradersEn fonction des profils de chacun et du temps disponible, les traders court terme peuvent être amenés à couvrir différents horizons temporels : certains peuvent vouloir maintenir des positions de plusieurs jours à plusieurs semaines (« swing trading » ou « positions over night »), d’autres pourraient vouloir trader la journée et ne plus avoir de positions quand ils vont dormir (« day trading » ou « positions intraday ») tandis que d’autres encore pourraient spéculer sur le très court terme (« scalping »), technique qui nécessite une discipline et une concentration particulièrement importantes.Chacune de ces stratégies a des avantages et des inconvénients qui leur sont propres. Les profils tactiques et organisés qui n’ont pas beaucoup de temps à dédier au trading pourront s’intéresser au swing trading, tandis que ceux qui préfèrent prendre des décisions « à chaud » privilégieront peut-être le « day trading ».

Si vous avez un esprit tactique et organisé, que vous aimez planifier et que vous disposez de peu de temps, quelques heures le matin ou le soir, vous pourriez être intéressé par le swing trading. Cette méthode qui suppose des compétences analytiques, nécessite également une connaissance approfondie des outils de trading. Enfin, ceux qui supportent la pression et sont très concentrés pourraient opter pour le scalping, qui consiste à garder des positions pendant une très courte durée, de quelques secondes à quelques minutes. Cela suppose des petites pertes … et des petits gains.

Le bon moment pour prendre position en trading

On l’a vu, il n’y a pas vraiment de bon moment pour un investisseur sur le long terme. Ce dernier pourrait se contenter d’entrées par fractions pour lisser le risque dans le temps et en faisant abstraction des mouvements sur le court terme. Pour les traders non plus, il n’y a pas de formule magique et tout va dépendre du profil de l’investisseur, des outils utilisés et de l’analyse qu’il aura faite du marché.

Le plan de trading
L’analyse technique n’est pas une science exacte et demeure un simple outil d’analyse graphique pour élaborer des scénarios de marchés. Si l’on entre sur le marché uniquement en se basant sur l’analyse technique, il est primordial de déterminer à l’avance la perte maximale que l’on s’autorise sur la position initiée, en ayant en tête les scénarios alternatifs qui pourraient se produire sur les marchés. C’est ce qu’on appelle un plan de trading.

Se lancer dans les cryptomonnaies n’est pas une décision à prendre à la légère et suppose une bonne préparation. La formation reste l’étape la plus importante et la plus prenante, mais grâce à internet on trouve une multitude d’outils gratuits pour faire ses premiers pas dans ce nouveau monde. Le reste vient avec l’expérience ! N’oubliez pas de vous fixer des règles de discipline et de ne pas céder aux sirènes des bénéfices mirobolants, des gains sans apport et sans effort, et des rétributions sans commune mesure. Nombreux sont les débutants qui perdent leurs plumes à cause de ces promesses extraordinaires.

  • Cet article a été rédigé par des membres de la communauté française de Rakoon. Composée de passionnés de la finance de marché et de nouvelles technologies, elle œuvre à la démocratisation de la blockchain et des cryptos dans le monde francophone. Grâce à une modération stricte et à la bienveillance de ses membres, la communauté Rakoon propose un espace d’échanges entre curieux de tous niveaux, et bannit les messages commerciaux qui promettent de « doubler vos bitcoins » ou proposent de « passer en message privé » pour vous faire la proposition de votre vie. La communauté est totalement indépendante vis-à-vis des plateformes de trading testées.
  • Vous pouvez découvrir le groupe Facebook privé de la communauté Rakoon en cliquant ici .

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
12 × 27 =