Israël réutilise un médicament contre le cancer pour traiter Covid-19

Israël a développé un nouveau médicament qui pourrait traiter le Covid-19. Une équipe du Tel Aviv Sourasky Medical Center de l’hôpital Ichilov l’a initialement conçue pour traiter le cancer, mais l’a réutilisée pour le coronavirus avec des résultats prometteurs.

Le nouveau médicament vise à supprimer une réaction excessive du système immunitaire, qui est l’une des principales causes de décès chez les patients Covid-19, a expliqué le chercheur principal, le professeur Nadir Arber. Il s’exprimait lors d’une conférence de presse en ligne en février 2021.

Le traitement reproduit le comportement des cellules cancéreuses, qui échappent au système immunitaire en envoyant un signal « ne me mange pas », a déclaré Arber à GovInsider. En supprimant la réponse du système immunitaire, le médicament empêche le corps de s’attaquer lui-même.

Le médicament, connu sous le nom d’EXO-CD24, devra subir d’autres essais, mais les résultats préliminaires sont prometteurs. Il a été testé sur 30 patients Covid-19 présentant un état modéré à sévère. Tous se sont rétablis après avoir reçu le médicament, et 29 se sont bien rétablis en seulement trois à cinq jours.

Les patients étaient âgés de 37 à 77 ans. Aucun effet indésirable n’a été signalé pour chacun d’entre eux.

Le médicament est administré sous forme de spray nasal est peut être distribué dans les établissements communautaires pour réduire les charges hospitalières. « C’est comme ça que je vois les choses à l’avenir. Cela peut réduire considérablement la saturation du système de santé », a déclaré Arber.

Une fois approuvé, le médicament sera rapidement disponible. Il peut être produit rapidement et à faible coût. « En quelques mois, nous pouvons répondre à tous les besoins du monde », a-t-il déclaré.

Ce médicament peut être utile dans le traitement de maladies en dehors de Covid-19, estime Arber. « Cela peut également être une plate-forme pour de nombreuses maladies systémiques où nous avons une stimulation excessive du système immunitaire », comme la septicémie, a-t-il noté.

Israël a reçu plusieurs demandes de drogue du monde entier, a expliqué Arber. Le Brésil, par exemple, cherche à obtenir l’approbation pour son utilisation d’urgence, a rapporté le Times of Israel.

Le Covid-19 continue de faire peser un immense fardeau sur les hôpitaux et les économies du monde entier. Le nouveau médicament pourrait mettre fin à une pandémie mondiale qui a ravagé les nations au cours de la dernière année.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
25 + 16 =